La démolition de plusieurs pièces ainsi que d’un escalier fut nécessaire pour créer cette cuisine s’ouvrant sur le coin repas et sur une immense cheminée d’époque en brique.

La cuisine ainsi réhabilitée se pare de matériaux nobles comme le bois et la pierre.

Conçu comme une cuisine « invisible », la majeure partie des appareils électroménagers est totalement intégrée aux meubles. La cuisinière quant-à elle est mise en évidence de par son esthétique et sa facture, insérée dans un îlot central qui fait office à la fois de coin repas et de coin cuisson. La hotte se camoufle également sous la forme d’un faux plafond redescendant sur l’îlot. La vasque se fond dans son plan de travail, taillée dans la même pierre.

L’ambiance aux teintes grises, données par le bois lasuré et la pierre catalane, se voit rehausser par la couleur des briques de la grande cheminée déjà existante.

Cet espace n’est plus seulement une cuisine, mais un réel lieu de vie.